« NOUS COMPTONS REUSSIR ENCORE UNE FOIS LE PARI QUI S’IMPOSE AU CLUB»

Le Vice-président en charge de I’administration et des finances du Club des Hommes d’affaires musulmans en Cote d’Ivoire (Chamci), Honorable Daouda Toure, nous donne les dispositions prises pour la réussite de l’évènement du gala de bienfaisance en faveur des enfants malades du cœur a l’Institut de cardiologie d’Abidjan (ICA), prévu le 24 décembre prochain.

Comment se Porte le Chamci a quelques jours de son quatrième gala de bienfaisance?

Le Chamci se porte bien. Nous avons eu une réunion avec les doyens pour leur présenter nos plans d’activités depuis notre gouvernance. Apres le compte rendu, nous avons parle des perspectives du club dont le gala du 24 décembre prochain et les autres projets. Le gala va mobiliser une levée de fonds en faveur des enfants malades du cœur internes a l’ICA.

Tout ce que nous avons faite, a réussi. Et nous comptons réussir encore une fois ce pari qui s’ impose au club.

Quelles sont les objectifs majeurs de cet événement?

C’est de complaire a l’un des axes d’actions voulu par le Chamci. C’est un club d’affaires et un club qui rend aussi service a l’humanité. Les actions que nous menons ne tiennent pas compte de la diversité ethnique et religieuse.

Quelles sont les grandes déclinaisons du programme ?

C’est d’abord les retrouvailles en période de fêtes de fin d’année. Ensuite, lever des fonds pour voler au secours des enfants atteints de troubles cardiaques. Nous avons une responsabilité sociale qui consiste à aider ceux qui souffre auprès de nous.

Qu’est-ce qui est prévu cette année pour la vente aux enchères?

Nous voulons en faire une surprise.

Quelles stratégies comptez-vous mettre en place pour obtenir des financements a la mesure de vos attentes ? 

C’est beaucoup communiquer. Utiliser le corps a corps et sensibiliser les personnes de bonne volonté a agir pour la cause. Nos membres sont en train de réagir pour la réussite de notre activité. Ils peuvent agir individuellement mais l’effet de groupe a plus d’impacts. Nous sommes a notre quatrième gala. Tout ce que nous avons faite, a réussi. Et nous comptons réussir encore une fois ce pari qui s’impose au club.

Comment évoluent les grands chantiers et les projets du Chamci

Les projets évoluent bien. Si je parle trop, c’est comme si nous n’avons pas besoin d’aide. Alors qu’on en a besoin. Ce que je puisse dire, c’est de nous aider a aider les autres.

Que pouvez-vous nous dire sur les cas adhésion au club depuis votre gouvernance en 2016 ?

Depuis que nous sommes aux affaires, nous sommes passes d’un taux additionnel de 43 membres actifs. Aujourd’hui, nous avons un effectif de 156 membres actifs.

Qu’est-ce qui est prévu pour le nouveau membre après son adhésion?

Le nouveau membre doit savoir qu’il y a un statut et règlement intérieur qui nous régis. De ce point de vue, il a des droits et des devoirs. Il n’est pas contraignant puisque nous savons qu’il s’agit des hommes d’ affaires. Le nouveau membre rentre dans un réseau d’affaire qui lui permet d’avoir accès a des informations commerciales, industrielles et surtout tisser des contacts avec des opérateurs nationaux et internationaux.

Selon vous, quelles sont les techniques de création de richesses a développer conformément au respect de l’ethique du business musulman ?

Nous nous conformons a l’éthique du business en Islam qui interdit certains gains et pratiques illicites. Par exemple, les taux d’intérêts usuriers, etc. Le concept islamique n’est pas incompatible avec le business moderne. Nous sommes en train de développer des départements qui s’occupent du business halal. C’est-a- dire, le business éthique ou halal. Nous organisons des conférences dans ce cadre pour nos membres afin de maîtriser certains paramètres.

Combien comptez-vous mobiliser cette année au profit des enfants souffrant de troubles cardiaque ?

Bon, il faut mettre la barre haute par rapport a la mobilisation de fonds du gala de 2016. Nous faisons confiance a nos partenaires et nos membres pour mobiliser le maximum de fonds au profit des enfants malades du coeur.

DAOUDA TOURE ( 2ème Vice-président Charge de I’administration et des finances)

Hits: 13