Apres un moment de veille, le Chamci amorce un nouveau départ. Qu’est ce qui fonde votre optimisme sur l’avenir du club?

Apres la nomination de Mamadou Doumbia, on sent un dynamisme au niveau des membres qui sont des jeunes. Je pense que le club est beaucoup solicité. Il y a un programme qui est en train d’être mis en place pour permettre aux jeunes de intéresser au Chamci. Nous sommes les anciens qui leur faisons confiance. Et si possible, nous pouvons leur donner des conseils.

Quelle est votre nouvelle vision par rapport a cette etape importante de l’histoire du club ?

Je reve d’un Chamci qui fait la fierte de la communaute musulmane de Cote d’Ivoire. Nous souhaitons etre permanemment aupres des jeunes afin qu’ils s’inspirent de nos experiences et conseils. Il faut qu’il y ait tres souvent des rencontres avec les anciens. Sinon, ils sont sur le bon chemin.

Quelles sont les actions du club dont vous êtes fier a ce jour ?

Nous sommes en tout cas fier des actions qui sont menées par les jeunes depuis le gala de bienfaisance en faveur des enfants malades de reins, en passant par la mobilisation autour du projet du Lycée Jeunes filles avec internat, les œuvres caritatives durant le Ramadan, et bientôt le gala en faveur des enfants malades du cœur. Toutes ces actions utiles a la société, sont a féliciter. C’est encourageant. Je souhaite qu’il y ait un suivi dans tout ce que nous entreprenons.

Qu’est-ce qui reste a faire ?

Il faut que nos actions soient médiatisées. Il faut aussi rapprocher les communautés. Suivre la communauté dans son avancement. Il continuer d’aller vers les vrais bénéficiaires. On peut par exemple aller dans un hôpital et payer les ordonnances des patients qui n’ont pas les moyens

Selon vous, est-ce que les actions du Chamci répondent au besoin de la communauté musulmane ?

Le Chamci apporte sa contribution de façon considérable à l’essor de sa communauté. Mais, le club ne peut pas tout faire. Il faut l’encourager à poursuivre ce qu’il est fait et prier pour que les choses s’améliorent dans l’avenir. Nos actions périodiques doivent être respectées. Notre communauté est exigeante parce qu’il y a beaucoup à faire.

Comment le club peut se donner les moyens pour réussir cette mission?

Il faut pouvoir compter sur les membres du Chamci. En plus, il faut chercher des sponsors sérieux. Individuellement, les membres du club doivent soutenir aux opportunités d’affaires. Il faut chercher des partenariats gagnants-gagnants.

Quel est votre message de fin?

Il faut encourager les jeunes a poursuivre dans l’excellence comme c’est le cas a présent.

DOYEN AMARA FADIGA (Membre du collège des sages)

Hits: 15

Étiqueté avec :