Précédemment vendu entre 2000 F Cfa dans le réseau de stations-services et 2200 F chez les revendeurs la bouteille B6 communément appelé Faitou a vu son montant augmenter pour atteindre 2500 voire 3000 F chez les revendeurs de gaz qui s’en frottent les mains. La même majoration est appliquée sur le prix de la grande bouteille qui est passé lui de 5000 F (dans les stations-services) et 5200 F Cfa chez les revendeurs de quartier à 5500 F Cfa voire 6000 F Cfa. Dans certaines localités du pays comme Man, certaines sources rapportent une augmentation bien plus importante. La grande bouteille (B12) étant vendue à certains points à plus de 7000 F Cfa.

Si au niveau des revendeurs on explique cette situation par la loi de l’offre et de la demande, cette réponse dérange les consommateurs. « L’ennemi de l’homme c’est l’homme. Comment alors qu’on souffre pour avoir du gaz, des gens profitent pour se faire des sous sur la souffrance des populations », regrettent Sabine Konan. Cette institutrice vivant à Abobo, s’explique difficilement cette attitude des revendeurs mais encore plus l’attitude du gouvernement qu’elle juge inacceptable. « On peut comprendre qu’il soit difficile de fournir le gaz à certaines périodes mais quand des gens profitent pour escroquer les honnêtes citoyens, le gouvernement et surtout le ministère du commerce doit réagir et non pas laisser faire », a t-elle dénoncé. Soumahoro Mansa Ben N’Faly, le président de la Fédération ivoirienne des consommateurs le Réveil (Ficr) que nous avons joint au téléphone le lundi 30 juillet 2018 n’a pas manqué de fustiger cette situation. Alors qu’un début de solution a été trouvé, M. Soumahoro s’est plaint de cette surenchère.

« Nous avons rencontré la direction général des hydrocarbures nous portons a la connaissance des consommateurs que suite aux travaux d’agrandissement du Canal qui était devenu caduque a provoquée des perturbations les autorités ont pris des dispositions en louant des remorqueurs pour décanter la situation. Depuis le jeudi 26/07/18 le ravitaillement a repris nous dénonçons la malhonnêteté des revendeurs qui se sont sucrés sur le dos des Consommateurs. Je leur rappelle le prix homologué du Gaz sur l’étendue du territoire national. », a-t-il confié.

Et de relever que des discussions sont actuellement en cours avec les ministères concernés notamment le ministère du Commerce afin de remédier à cette situation. Le Directeur général du Commerce intérieur, Aimé Koizan, indiquait en mars dernier que le gaz comme plusieurs autres produits fait l’objet de règlementation.

L’infodrome

Pénurie de gaz à Abidjan : Les prix continuent de grimper, ce que font les associations de consommateurs

Hits: 0

Étiqueté avec :