Cela fait désormais trente ans qu’Albert Bouchoucha a pris la route de l’entrepreneuriat. Passionné par son métier, le dirigeant de Domotizy évolue dans le secteur plein d’avenir qu’est celui de la « Smart Home » ou « Maison Intelligente ». Portrait.

Alors qu’il n’avait que vingt ans, Albert Bouchoucha rencontre Marcel Bleustein-Blanchet, l’ex-PDG du célèbre groupe de communication, Publicis, et lui demande, « en deux mots », la clé de sa réussite. Le fondateur lui répond alors ceci : « Fais ce que tu sais faire. » C’était il y a trente ans. Depuis, Albert Bouchoucha, à la tête de Domotizy, spécialisée dans la domotique, n’a pas dérogé à la règle.

L’entrepreneur a d’abord démarré au Club Med en tant que disc-jockey. Loin de lui l’idée de se la couler douce, il a, très tôt, appris à se débrouiller seul. « Mon père m’a laissé deux choix : continuer mes études ou me débrouiller seul. J’ai choisi la deuxième option », raconte le dirigeant. Après un BEP Électronique, Albert Bouchoucha crée sa première entreprise, Rénovation 5 sur 5 (dont l’activité a cessé, ndlr), à l’âge de dix-huit ans. « Quand nous tombons du cheval, il faut tout de suite se relever. En entrepreneuriat, l’échec fait partie de l’avancement. Il ne faut surtout pas en avoir peur, au contraire, cela sert d’apprentissage. » Quelques diplômes en poche, le jeune entrepreneur s’oriente ensuite vers le secteur de l’électricité avant de se passionner, peu à peu, pour celui de la domotique et des objets connectés. « J’ai toujours voulu créer ma société. Je n’ai été salarié que deux mois de ma vie et, rapidement, j’ai senti que je n’avais pas la fibre salariale mais entrepreneuriale », confie le dirigeant.

Mais avant de donner vie à Domotizy, Albert Bouchoucha décide de s’octroyer deux années sabbatiques dans le but de revaloriser ses acquis. Il suit alors une formation dans plusieurs pays d’Europe tels que la Belgique, l’Allemagne ou encore la Hollande. Référencé par l’ensemble des fabricants d’objets connectés, le fondateur crée, en 2015, sa propre structure, aux côtés de ses deux enfants (âgés de 27 et 25 ans). « L’idée est de maîtriser parfaitement la domotique, de l’installation au service après-vente, pour proposer des solutions dites intelligentes mais surtout, évolutives », précise-t-il avant de poursuivre : « Nous sommes dans un monde qui change en permanence donc les solutions doivent, elles aussi, évoluer. »

En partenariat avec Delta Dore, leader de la domotique en France, le dirigeant ouvre, boulevard Voltaire, les portes de « My Connected Home », un showroom dédié à l’écosystème des maisons connectées qui mêle confort et sécurité. « Delta Dore vend le produit et Domotizy se charge de l’installer », ajoute Albert Bouchoucha, formateur et intervenant à l’Université Paris 12 pour la Licence « Domotique ». Et pour faire de chaque pavillon un lieu d’habitation 100 % « domotisé », ce dernier a cofondé, avec deux associés, Switchiteasy  (« Changez-le facilement », en français, ndlr), un « produit révolutionnaire » qui place, de façon simple, la domotique au cœur de la construction d’une habitation.

Partage de son savoir-faire, créativité et innovation. Ce sont là les maîtres-mots du dirigeant : « Ma plus grande réussite est d’être entrepreneur depuis plus de trente ans et de vivre de ça. Je me lève tous les matins sachant que j’aime faire ce que je fais. » Passionné de golf et de saxophone, Albert Bouchoucha fait également partie des 300 adhérents de la FFDomotique (Fédération Française de Domotique), dont le premier objectif reste de développer la profession. Prochaine étape, la levée de fonds. « Elle servira à aller chercher un marché plus important car nous détenons désormais les compétences pour le faire. » Au programme, intégrateurs « Smart Home » et « Smart Building » (« Bâtiments Intelligents », en français, ndlr), l’Europe puis, qui sait, le reste du monde.

dynamique-mag.com

Construire un nouveau métier grâce à la domotique

Hits: 2

Étiqueté avec :