Aujourd’hui, le monde est instable et les périodes de crise se succèdent les unes aux autres et sont des révélateurs pour les entreprises et les managers. La « crise » prend chaque jour un nouveau visage qui laissent les dirigeants souvent démunis. Face à une concurrence mondialisée et exacerbée, à la nécessité de respecter des standards de production toujours plus exigeants ou à l’arrivée sur le marché de nouveaux entrants qui imposent leurs règles du jeu, aux nouvelles technologies et à une information difficilement contrôlable les managers se demandent comment faire pour rester dans la course.

Dans la traversée de ces crises, les dirigeants doivent motiver, voire même remobiliser leurs salariés alors que le contexte économique et social ne s’y prête guère, leur donner confiance, solliciter leur énergie, leur créativité et leur engagement et qu’ils sont fortement influencés par le contexte environnemental.

Alors, comment réaliser cet enjeu ? Il faut donner

– du « Sens », ce qui pour les managers implique la capacité à partager avec leurs équipes une vision ou un projet en leur expliquant ce qu’on attend d’eux, mais aussi pourquoi, au moyen d’une communication la plus simple et transparente possible,

– du « Soutien », ce qui revient à fournir les moyens utiles et nécessaires, mais aussi à encourager l’esprit d’équipe pour favoriser la réussite des salariés encadrés par leurs managers de proximité dans la mise en œuvre de cette vision ou de ce projet,

– du « Suivi », car il est indispensable de vérifier à différents moments-clés de la concrétisation de la vision ou du projet que tout se déroule bien comme prévu et au final que les objectifs fixés au démarrage ont bien été atteints.
Cette approche est adaptée pour des situations qu’il est possible de maîtriser. Cependant, l’incertitude, le doute et la déstabilisation s’instaurent dès lors qu’il est question de situations plus graves telles que la réduction des effectifs ou des budgets, la mise en place d’une nouvelle organisation, la cession d’une entreprise ou pire encore sa fermeture. Les managers sont alors sollicités par leurs équipes pour apporter des réponses (réponses dont ils ne disposent pas toujours…) et les rassurer.

Quelle attitude doivent-ils alors adopter ?

La transparence

Dès lors que des informations fiables ayant fait l’objet de décisions sont disponibles, ils doivent les communiquer à leurs collaborateurs au cours d’une réunion. Cela évitera ainsi tout risque d’affabulation du fait de rumeurs qui circulent, ce qui si l’on n’y prête pas une attention suffisante, aura pour effet désastreux d’accroître encore davantage l’état d’incertitude et de doute dans lequel se trouvent plongés les salariés.

L’écoute, le respect et l’empathie

Les craintes et les angoisses devant un avenir incertain doivent pouvoir être exprimées librement de façon à permettre aux tensions d’être évacuées. A défaut de pouvoir apporter toutes les réponses attendues, les managers doivent être disponibles, se montrer attentifs et faire preuve d’une empathie sincère à l’égard des personnes qui les sollicitent à cette occasion. Ces échanges doivent toujours être empreints de transparence, de courtoisie et de respect réciproques.
La personnalité exemplaire
Lorsque que des consignes sont données pour diminuer certaines dépenses telles que celles liées aux déplacements, à l’inscription à des conférences, à des frais externes ou à l’achat de fournitures de bureau, les managers doivent être les premiers à les mettre en pratique. Ils n’en seront que plus légitimes à demander aux membres de leurs équipes d’en faire de même.

Les valeurs fédératrices

La culture d’entreprise est essentielle en cas de crise. Elle soude les équipes et les amène à faire front ensemble devant l’incertitude et le péril. Il n’y a rien de pire, en effet, que des équipes qui se désolidarisent ou qui ne partagent plus les mêmes objectifs, les mêmes intérêts ou les mêmes motivations. En ce sens, les valeurs de l’entreprise sont très fédératrices.
Tout ce qui est de nature à redonner confiance et à accroître la satisfaction des équipes est bienvenu. Cela leur permet de se remobiliser et de concentrer leurs efforts sur le court terme et le moyen terme autour d’activités ayant du sens dans le cadre de la situation vécue. Rien n’empêchera d’ailleurs de redéfinir de nouveaux objectifs par la suite, l’essentiel étant de canaliser l’attention des équipes afin de faire reculer la morosité ambiante et de relancer la dynamique de groupe. Chaque victoire obtenue, même la plus petite, eu égard à la situation, doit être mise en avant et fêtée en rappelant à chaque fois la contribution de chacun et son niveau d’implication. Montrer les efforts et les sacrifices réalisés constitue une marque de considération et d’estime pour les uns et fournit un puissant levier de motivation pour les autres.

Solliciter l’intelligence collective des équipes

Solliciter l’intelligence collective des équipes constitue une autre façon de motiver ses troupes. Qu’il s’agisse de trouver une solution pour gagner du temps, de l’argent, mieux produire ou améliorer leurs conditions de travail, il existe une multitude de cas pour lesquels les salariés constituent une source de propositions précieuse en matière d’innovation. Outre le fait que cela rompt la monotonie de leurs tâches quotidiennes, ils deviennent ainsi acteurs et parties prenantes des solutions qu’ils proposent. Cette attitude proactive doit être encouragée par la mise en place de boîtes à idées et par l’attribution de récompenses en fonction des résultats obtenus.

Savoir déléguer

Déléguer une mission à un collaborateur est un acte de management par lequel le développement de ses compétences va être favorisé. C’est aussi l’occasion d’élever son niveau de motivation de par la responsabilité qui lui est confiée et d’accroître son autonomie en l’impliquant dans les prises de décision afin de parvenir aux résultats attendus dans le cadre de sa mission.
En conclusion, on peut affirmer qu’une situation de crise n’est jamais simple à vivre en entreprise, mais c’est aussi l’occasion d’accéder à des opportunités. Il convient à chacun de les rechercher, de les découvrir et de les tester, pour ensuite pouvoir les exploiter. La voie de l’innovation constitue sans aucun doute la meilleure des voies à explorer, notamment dans le domaine des services faisant appel aux technologies de l’information et de la communication. Le travail en équipe sur un nouveau projet de ce type est très enthousiasmant et même si la route est semée d’embûches, c’est l’occasion rêvée de renforcer la motivation des équipes et de vivre une expérience humaine formidable!

dynamique-mag.com

Comment motiver son équipe en situation de crise ?

Hits: 2

Étiqueté avec :