Professionnel depuis le mois de mai dernier à Monaco et international français U18, Gobé Gouano gravit les échelons vers le plus haut niveau.

C’est en fin de saison dernière, alors qu’il évoluait le plus souvent avec les U19 du club de la Principauté, que tout s’est accéléré pour Gobé Gouano. Après une saison à 15 buts chez les moins de 17 ans, le jeune attaquant s’est très vite distingué par une capacité à répéter des statistiques similaires à l’étage au dessus, ce qui a tout de suite mis la puce à l’oreille des dirigeants monégasques. Alors qu’il n’était qu’aspirant, l’ancien du Paris FC a ainsi paraphé son premier contrat professionnel au mois de mai dernier avant de connaître ses premières sélections avec l’équipe de France des moins de 18 ans. Considéré comme l’un des grands espoirs de l’académie monégasque, Gobé Gouano poursuit une ascension que certains imaginent encore bien longue.

“Il m’a fait penser à Drogba tout de suite”

S’il n’a jamais été considéré comme le premier de la classe, c’est bien sa capacité à se hisser au niveau auquel il évolue qui a alerté les formateurs de l’ASM. “L’année dernière, il a tout explosé avec 20 buts et 17 passes décisives chez les U19. Quand il a été surclassé en CFA, il a aussi marqué. C’est un garçon qui a une marge de progression énorme et qui est en pleine évolution”, explique Emanuel Tando, son entraîneur au Paris FC lors de la saison 2014-2015. Un parcours escarpé qui n’est pas sans rappeler une belle référence osée par son ancien éducateur. “Quand il a signé son contrat à Monaco, son père a ressenti le besoin qu’il rejoigne le Paris FC pour une saison. Dès son premier match amical contre Fleury, il a mis trois buts et m’a fait penser à Didier Drogba tout de suite”.

Et si le costume est évidemment encore bien trop grand pour soutenir la comparaison, Gobé Gouano possède un profil qui colle avec les qualités de l’ancienne gloire de Chelsea. Il est grand comme lui, il est costaud, reprend Emanuel Tando. C’est un attaquant complet, bon de la tête, qui tire pied droit, pied gauche. Il frappe les coups francs, il va vite. Dos au jeu, il est terrible. Dans la profondeur, il est aussi intéressant. Si un club comme Monaco lui a donné un contrat pro, ce n’est pas un hasard”.

 

Gobé Gouano France

Cette saison là, Gobé Gouano connait une blessure aux ischios qui va le ralentir et le priver d’une progression linéaire. Après plusieurs mois à batailler au centre de formation de Monaco, le frère cadet de Prince-Désir Gouano, joueur d’Amiens, s’est dégagé la route avec une réussite et un sérieux que tout le monde loue autour de lui. Mercredi, face au Borussia Dortmund pour le second match de groupe de la Youth League, Gobé Gouano sera bien l’un des fers de lance d’une des meilleurs académies de France. En attendant, un jour, de croiser la route de son frère sur les pelouses de Ligue 1.

goal.com

Gobé Gouano, un futur Drogba à Monaco?

Hits: 0

Étiqueté avec :