Au Ghana, la reconduction en 2018/2019 du tarif de 7 600 cédis par tonne de cacao, fixé depuis octobre 2016 engendrera un coût de 1,5 milliard de cédis (300 millions $) au gouvernement. C’est ce que rapporte Ghanaweb qui cite le Ministère de l’Agriculture.

D’après Kennedy Osei Nyarko, ministre adjoint de l’agriculture, le statu quo observé traduit l’engagement de l’exécutif de payer l’équivalent de 70% du prix mondial aux producteurs de cacao.

Selon le responsable, le prix réel de la tonne de cacao devrait être de 6 000 cédis si le gouvernement n’assumait pas les conséquences liées à la baisse des cours mondiaux.

La campagne cacaoyère 2018/2019 a été ouverte aujourd’hui au Ghana.

Le Conseil ghanéen du cacao (Cocobod) a contracté un prêt syndiqué de 1,3 milliard $ auprès de 21 banques afin de financer l’achat de 900 000 tonnes de cacao durant ladite saison.

Ecofin

Ghana : le maintien du prix au producteur en 2018/2019 coûtera 1,5 milliard de cédis au gouvernement

Hits: 1

Étiqueté avec :