Se convertir à l’islam lorsque l’on est né non-musulman est l’un des plus grands bienfaits que notre Créateur nous ait octroyé dans ce bas-monde et comme promesse de réussite dans l’au-delà in sha Allah. Les convertis, au même titre que le reste des musulmans, seront éprouvés dans cette vie d’ici-bas afin de tester leur patience et leur sincérité envers Allah. Et l’une des grandes épreuves du converti est certainement le maintien des liens de parenté et le bon comportement envers les parents non-musulmans. Chaque musulman sait ô combien la place des parents musulmans en islam est important mais qu’en est-il des parents non-musulmans?

Dans une explication très détaillée du sujet, le cheikh ‘Abder Razzâq Al ‘Abbâd Al Badr (qu’Allah le préserve et lui fasse miséricorde) a éclaircit un certain nombre de points quant aux attitudes et comportements que l’enfant musulman doit observer avec ses parents non-musulmans. Voici la traduction de quelques extraits de cette belle explication ma cha Allah.

 

Comportement envers les parents non-musulmans: réponse du cheikh ‘Abder Razzâq Al ‘Abbâd Al Badr (qu’Allah le préserve et lui fasse miséricorde)

 

Le sujet de la bienfaisance envers les parents est un sujet qui concerne et qui a pour but un ordre important. Et cela, Allah l’Exalté l’a rendu évident à de nombreux endroits du Noble Coran, liant ainsi le droit des parents à Son propre droit, Gloire à Lui.

Comme Sa parole Béni soit-Il:

“Et ton Seigneur t’a ordonné de n’adorer que Lui et d’être bienfaisant envers tes parents”

(Le voyage nocturne, 23)

Et Il dit:

“Adorez Allah et ne Lui associez rien, et soyez bienfaisants envers vos parents”

(Les femmes, 36)

Puis Il dit:

“Sois donc reconnaissant envers Moi et envers tes parents”

(Luqman, 14)

Tout ceci montre de manière évidente que le droit des parents est quelque chose de très important et qu’il nous est obligatoire d’être bienfaisants envers eux. De même, Il nous avertit fortement sur le fait de ne pas les négliger ou de leur faire du mal.

Aborder le sujet de la bienfaisance envers les parents peut être traité de façon très large et ce à plusieurs niveaux mais nous appuyant sur le souhait des frères, nous le traiterons spécifiquement sous l’angle suivant “la bienfaisance envers les parents lorsque ceux-ci ne sont pas dans l’Islam et qu’ils donnent des associés à Allah” ou bien “Comment aborder le sujet de l’Islam avec des parents non-musulmans”.

Allah a clarifié dans le Noble Coran le comportement que doit avoir le fils musulman avec ses parents non-musulmans, et ceci dans la sourate Les Araignées où Allah l’Exalté dit:

“8.Et Nous avons enjoint à l’homme de bien traiter ses père et mère, et “si ceux-ci te forcent à M’associer, ce dont tu n’as aucun savoir, alors ne leur obéis pas”. Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez. 

9.Et quant à ceux qui croient et font de bonnes œuvres, Nous les ferons certainement entrer parmi les gens de bien.”

(Les Araignées, 8-9)

(…)

Allah dit:

“Et s’ils t’encouragent à prendre un associateur avec Moi, …, ne leur obéis donc pas” 

C’est-à-dire lorsqu’ils t’appellent à l’associationnisme et à la mécréance à Allah Exalté soit-Il “ne leur obéis pas”, c’est-à-dire ne répond pas à l’appel de l’associationnisme que tes parents te font. Il a dit “ne leur obéis pas”, Il n’a pas dit “Aie un mauvais comportement avec eux”, c’est-à-dire qu’il convient au fils d’être bienfaisant envers ses parents dans son comportement avec eux, mais qu’il ne leur obéit pas dans leur appel à l’associationnisme et à la mécréance à Allah Gloire à Lui.

Toutefois, s’ils lui demandent d’être bon ou bien de les aider ou d’autres choses similaires, alors il se doit de leur obéir.

Ceci vient également de manière claire dans l’autre verset de la sourate Luqman où Allah l’Exalté dit:

“Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez”

(Luqman, 15)

 

Ainsi, Il ordonne la bonne compagnie envers les parents dans ce monde d’ici-bas de la meilleure des manières c’est-à-dire en réponse à toute la bienfaisance qu’ils ont eu envers toi lorsqu’ils t’ont élevé, toute l’affection et la tendresse que ta mère t’a données et toutes les dépenses et sacrifices que ton père à assumer. N’oublie pas cela, et veille à te comporter avec eux de la meilleure des manières et de leur tenir compagnie dans le bien, mais s’ils t’appellent à associer à Allah, ne leur obéis pas.

(…)

Ensuite, celui qui aura patienté sur l’unicité (tawhid) et la foi, qui ne se sera pas fait influencer par ses parents qui l’appelaient à autre qu’Allah, qui leur tenait bonne compagnie dans le bien dans ce bas-monde, il lui sera octroyé le jour de la Résurrection de larges biens et une issue favorable.

Ainsi, Allah l’Exalté a dit dans le verset suivant:

“Ceux qui croient et qui font de bonnes oeuvres, Nous les ferons certes entrer avec les pieux”

 

(…)

 

Le fils doit réunir deux choses en ce qui concerne ses parents: l’invocation et l’appel à l’Islam. L’invocation, c’est-à-dire, invoquer Allah pour qu’Il les guide, et l’appel à l’Islam, c’est-à-dire appeler ses parents à l’Islam avec la douceur et la bonne parole, à l’instar de ce que fit Abou Houraira (qu’Allah soit satisfait de lui) avec sa mère. Cette histoire est dans l’authentique de Muslim et elle est d’une grande importance.

(…)

 

comportement envers les parents non-musulmans

 

Il est possible que le bon comportement envers les parents, les bonnes manières et les belles intentions à leur égard, ainsi que la douceur dans la façon de se comporter et de leur tenir compagnie dans le bien et la bienfaisance fassent partie des causes qui les amèneront à l’Islam.

Certains jeunes sont dans l’erreur lorsqu’ils se convertissent et qu’ils s’éloignent de leurs parents, qu’ils coupent les liens de parenté, qu’ils ne leur rendent pas visite ou qu’ils ne se montrent pas bienfaisants envers eux.

Il est évident que ceci est une erreur, et qu’il convient de tenir compagnie à ses parents dans le bien et de s’efforcer de garder le bon comportement envers les parents non-musulmans. Mais il convient également de ne pas leur obéir s’ils t’appellent à l’associationnisme et à la mécréance d’Allah Exalté soit-Il.

Ces deux choses ne sont pas en contradiction: tenir compagnie à ses parents dans le bien ne contredit pas le fait de ne pas leur obéir dans ce qu’ils appellent à autre qu’Allah.

Fin de traduction

 

Nous, musulmans dont les parents ne sont pas (encore) entrés dans l’Islam et qui ne comprennent pas nos choix si différents de notre mode de vie d’avant notre conversion, nous nous devons de patienter dans le bien et le bon comportement envers les parents non-musulmans.

La guidée n’appartient qu’à Allah et Il est le seul à pouvoir les guider. Toutefois, une parole douce, un geste tendre, un service rendu avec sincérité et plaisir sont autant de causes qui peuvent les amener à l’Islam.

Soyons constants dans le bon comportement envers les parents non-musulmans et invoquons Allah de les guider et de leur montrer le Droit Chemin.

www.muslimette-magazine.com

 

Le bon comportement envers les parents non-musulmans

Hits: 0

Étiqueté avec :

Laisser un commentaire