Les musulmans exercent généralement dans l’informel. Ils ont un pouvoir
d’achat acceptable mais vivent dans la précarité. Bien que leurs affaires
leur apportent au quotidien de la liquidité, ils n’ont pas accès aux facilités
des grandes banques. Des millions de musulmans sont ainsi exclus du
système classique des banques. Dès lors il s’y est développé les tontines
et un embryon de micro-finance.

La mission du CHAMCI micro-finance est de participer à une collecte rationnelle et durable de l’épargne des musulmans et des institutions musulmanes exclues du circuit des banques classiques.

- Nouer des partenariats avec les structures de micro-finances islamiques
nationales et étrangères.
- Encourager les institutions et les associations musulmanes et les mosquées
à ouvrir des comptes dans des structures de micro-finances islamiques en
Côte d’Ivoire

Le CHAMCI micro-finance fonctionnera avec un conseil de gestion et une
direction exécutive.

Hits: 825