La finance islamique apparait aujourd’hui comme une bouée de sauvetage
pour la finance internationale.
La littérature économique, les conférences et les colloques en parlent de plus
en plus. La législation des européens, ainsi que les grandes banques ont
intégré la finance islamique dans leurs opérations. La Côte d’Ivoire n’est pas
en reste avec le lancement réussi de deux opérations de sukuk (emprunt
obligatoire). Le BCEAO s’apprête a publier ses directives sur la finance
islamique et la création des banques islamiques. Cependant la finance islamique
reste méconnue du grand public, et même de nombreux musulmans.

- Collecter, diffuser et promouvoir les concepts de la finance islamique - Organiser et participer à des études, des séminaires et des colloques - Créer un pôle de référence intellectuelle sur la finance islamique

- Elaborer les textes de fonctionnement et les études de faisabilité de structure
de microfinance et banque islamique.
- Organiser des rencontres périodiques de haut niveau sur le concept de la
finance islamique

L’institut fonctionne avec un conseil de gestion, une direction exécutive
et un département de recherche prospective.

Articles associés

Hits: 1097