Sous la houlette du Premier ministre Patrick Achi, la phase 5 du dialogue politique a connu son épilogue le vendredi 04 mars 2022. De l’avis des acteurs politiques et ceux de la société civile qui ont pris part aux discussions, le dialogue s’est déroulé dans un climat de confiance et de respect réciproque. Sa conclusion heureuse est à mettre à l’actif du Chef du gouvernement qui a mis les petits plats dans les grands pour faire de cette rencontre, un cadre fraternel et convivial pour parler de la Côte d’Ivoire rassemblée, comme le prône le président de la République, Alassane Ouattara.Conformément à la volonté du Président de la République, exprimée lors de son discours à la Nation du 06 août 2021, la nouvelle phase du dialogue politique s’est ouverte, le 16 décembre de la même année pour prendre ce premier vendredi du mois de mars 2022. Pendant deux mois, 21 partis et groupements politiques ainsi que 26 organisations de la société civile, ont pris part à des discussions

sanctionnées par un rapport final signé par tous les participants.

“Je crois que cette 5ème phase du dialogue politique, par son ampleur, vu le nombre de participants, par l’étendue et le champ des sujets qu’elle a abordés, par sa durée, par le contexte et le cadre qui a prévalu au cours des échanges, de courtoisie, de fraternité quiont permis de mettre l’intérêt général et en particulier celui de la Côte d’Ivoire au centre de toutes les discussions, ont permis d’aboutir à un résultat exceptionnel où pour la première fois, 100% des acteurs ont signé dès le premier jour”, s’est réjoui Patrick Achi dans son allocution d’ouvertureAvant d’ajouter: “je crois que cela augure pour notre pays, d’un avenir dans lequel la démocratie est encore plus renforcée, mais surtout où la stabilité et la paix durable sont maintenant un fait incontestable”. Si le Chef du gouvernement a le triomphe modeste, il est fort intéressant de relever que cette prouesse de voir pour la première fois, tous les acteurs du dialogue entamé en 2014, fumer le calumet de la paix, est à mettre à son actif.

Patrick Achi dans la vision du président Ouattara

En effet, tous les participants sont unanimes pour reconnaitre que les discussions se sont passées dans un climat apaisé. “C’est un plaisir de nous retrouveraprès plusieurs semaines de discussions donc on signe un rapport final, qui consigne un peu l’ensemble des sujets qui ont fait l’objet des débats entre acteurs politiques, société civile et gouvernement”, fait remarquer Mabri Toikeusse, le président de l’UDPCI.

Je pars avec beaucoup de satisfactions à la fin de ce dialogue politique qui s’est caractérisé par la qualité de l’ambiance, la qualité de l’esprit, esprit d’ouverture, volonté de consolider la démocratie et la cohésion sociale”, soutient, pour sa part, le Professeur Niameky Koffi du PDCI-RDA. Ce même état d’esprit est partagé par Arsène Néné-Bi de la société civile.

“Une satisfaction eu égard à la façon dont les travaux se sont déroulés. Il nous a été demandé de pouvoir exprimer clairement les différents problèmes que nous que nous constatons, au nouveau de la Côte d’Ivoire”, a-t-il soutenu. Ce satisfecit général des participants découle des conditions de la tenue des discussions de cette 5ème phase du dialogue politique.

Le Premier ministre qui a compris que le seul repère des acteurs politiques doit être la Côte d’Ivoire, et leur seul guide, l’intérêt général du peuple ivoirien, n’a ménagé aucun effort pour mettre en confiance les participants. Il a mis tout le monde d’accord sur sa volonté d’aller à la décrispation graduelle et durable du climat politique en Côte d’Ivoire.

Instruit qu’il est, par le Président de la République, initiateur de ce dialogue politique. Homme de consensus et du dialogue fraternel, Patrick Achi n’a négligé aucun détail. “Les débats de cette cinquième phase du dialogue politique se sont déroulés autour de trois grandes thématiques retenues de façon consensuelle”, a-t-il révélé.

Prouvant si besoin était nécessaire, que “les échanges se sont déroulés avec une grande franchise et une vraie liberté, dans une ambiance mêlant grande courtoisie républicaine et exigence constructive”.

Guidé par l’envie de laisser à la postérité, une Côte d’Ivoire une et indivisible, le Premier ministre exhorte l’ensemble des acteurs politiques à se concentrer plus que jamais, sur des valeurs qui rassemblent afin de donner aux générations futures qui vivront dans un monde plus difficile que le nôtre, les armes nécessaires à l’avènement du destin radieux auquel nous aspirons pour eux.

“Comme je le disais à la cérémonie d’ouverture de cette 5ème phase du dialogue politique, parce que nous aurons été dans nos échanges, ces Ambassadeurs minutieux de la paix et de la démocratie, il n’y aura au final qu’un seul vainqueur : la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens”, a-t-il lancé à l’endroit des acteurs politiques.

Fin du dialogue politique : Le rapport final enregistre 100% de signatures, Patrick Achi satisfait

Abidjan : La méthode Achi qui séduit acteurs politiques et société civile NEWSAbidjan-Côte d’Ivoire | Le rapport final enregistre 100% de signatures, Patrick Achi satisfait Par David Yala Publié le 05 mars 2022 à 14:38 | mis à jour le 05 mars 2022 à 14:38 Sous la houlette du Premier ministre Patrick Achi, la phase 5 du dialogue politique a connu son épilogue le vendredi 04 mars 2022. De l’avis des acteurs politiques et ceux de la société civile qui ont pris part aux discussions, le dialogue s’est déroulé dans un climat de confiance et de respect réciproque. Sa conclusion heureuse est à mettre à l’actif du Chef du gouvernement qui a mis les petits plats dans les grands pour faire de cette rencontre, un cadre fraternel et convivial pour parler de la Côte d’Ivoire rassemblée, comme le prône le président de la République, Alassane Ouattara. Fin du dialogue politique : Le rapport final enregistre 100% de signatures, Patrick Achi satisfait Adipolo
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *