Gloire à Allah ! Ali Djafrin, l’homme connu comme le plus grand adorateur de fétiches à Korhogo, au nord de la Côte d’Ivoire, a “donné sa vie à Dieu”, en embrassant l’islam. Au quartier Résidentiel où il habite, la cour d’Ali était peuplée de toutes sortes de fétiches dont certains avaient la taille humaine, selon Korhogo Flash Infos qui rapporte l’information, mardi 8 mars. «Dans sa cour, quand tu rentrais ce n’était que des fétiches, des gros fétiches qui ont la taille d’un homme. Il avait tous les grands fétiches reconnus dans l’Afrique, c’est-à-dire le Kontrô, le Djafrin, le Koungbéré, etc. Le nombre de ses fétiches est inconnu. Il a décidé de tout jeter et devenir musulman», indique la source, sans toutefois préciser la date et les circonstances de cette conversion.

Ali a été surnommé “Djafrin”, du nom de l’un de ses retoutables fétiches, et notamment pour sa notoriété dans le domaine mystique. L’homme est le fondateur d’un groupe scolaire de renom dans la ville de Korhogo. La fête annuelle dédiée à ses fétiches donnait lieu à une grande parade. Des curieux en provenance des États-Unis, de la France, du Canada et d’autres coins du monde venaient y assister, à en croire l’information. «Il fait sortir les fétiches pour effectuer le tour du quartier. Ils sont portés par deux forgerons et à chaque carrefour, il tue un cabri ou un mouton pour l’adoration», indique-t-on.

Devenu musulman, Ali se serait débarrassé de tous ses fétiches et autres gris-gris pour se soumettre désormais à la volonté d’Allah.

D’Opera News

 

Ali, le plus grand féticheur de Korhogo est devenu musulman
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *